Secteur de l’eau: Le Consortium Social Watch-Benin-Alcrer-PNE pour la bonne gouvernance à Athiémé

0
158

Le conseil communal d’Athiémé a donné le vendredi 10 Juillet 2020, une séance de reddition à sa population  dans  le secteur de l’eau et d’autres  secteurs. A   Dedekpoe, l’un des arrondissements de la commune, cet exercice   de redevabilité salué par plus d’un, a reçu le soutien technique et financier du Consortium Social Watch-Benin- Alcrer-PNE Bénin.  C’est dans le cadre du volet gouvernance du Programme OmiDelta que cette activité a été appuyée par le consortium. Ceci grâce au financement de l’Ambassade des Pays-Bas à travers la SNV.  Elle a, une fois encore, fait rappeler aux autorités communales, et à la population, le rôle que chacun d’eux doit jouer pour une bonne gouvernance à la tête de la commune d’Athiémé.

Grace au Consortium Social Watch-Benin- Alcrer-PNE, la population d’Athiémé plus précisément de Dedekpoe a bénéficié pour le compte de l’année 2020, du tout premier exercice de redevabilité offert par le conseil communal d’Athiémé dans le secteur de l’eau et d’autres secteurs.  Cette séance s’est naturellement déroulée sous l’égide du conseil communal à sa tête, la première autorité communale. Ceci en présence d’une forte délégation  de la société civile. L’on peut citer les membres de la Cellule de Participation Citoyenne (CPC) et d’Association de consommateurs d’Eau Potables (Acep) qui sont impliqués du début au choix des thématiques voir même dans l’organisation pratique de cette séance. Il s’agit de M. Martin Vihoutou Assogba, Président de l’Ong-Alcrer, Mme Aurore Ghislaine Egounlety Biokou du Pne-Bénin, de Constant Assah et Luc Gandemey.  Cette séance  a duré des heures. Elle a permis au conseil communal de revenir de long en large sur la gestion qui est faite par les élus dans plusieurs domaines avec les sous  du contribuable.  Le respect strict des mesures barrières de prévention contre le nouveau Coronavirus Covid-19,  était au rendez-vous.  Le  port obligatoire  de masque par tous les participants, le  lavage des mains par le gel hydro alcoolique fournis par Consortium et la distanciation bien remarquée. Toutes les dispositions étaient prises pour éviter la contamination de la Covid-19 sur les lieux.  Au cours de cet exercice, le maire s’est donné le devoir de présenter les réalisations faites par  le Conseil Communal en six (06)  mois,  dans le secteur d’eau, d’ infrastructures routières, et  dans la  démarche pour le renforcement  de l’assiette fiscale propre à la commune, aussi dans le domaine de  construction des maternités isolées,  logements des sages- femmes, des hangars de vente dans les marchés avec les maigres ressources propres, Fadec non affectés et Fadec fonctionnement mis à sa disposition. A l’occasion, il a  expliqué ses administrés,  le mode de gestion  et de fonctionnement du Conseil communal qu’il dirige. A l’en croire, tout est basé sur le consensus ou rarement par vote démocratique. Et c’est la raison pour laquelle, la  paix règne au sein du Conseil Communal. Donnant les raisons pour lesquelles, certaines réalisations sont restées inachevées, la première autorité communal d’Athiémé, a expliqué que le budget de la  Commune est un peu au-delà de neuf cent quatre millions alors  qu’à  jour, seulement deux cents et quelques millions  seulement sont mis à leurs disposition. A entendre, le maire,  un  état des lieux dans le secteur de l’eau est fait déjà. Certains ouvrages sont en panne et seront bientôt réparés pour fournir une eau de  qualité et en qualité à toutes les  populations. Après l’exposé du maire, il est revenu aux citoyens présents de faire part de leurs différentes préoccupations au conseil communal.

Populations et élus s’engagent pour le développement

Répondant aux différentes préoccupations, le Maire  a demandé aux populations la patience et les excuses  de tout  le conseil  pour quelques ratés constatés et qui sont indépendamment de leur volonté.  Il a promis que d’ici la prochaine reddition de compte  les fonds Fadec seront en totalité mis à leur disposition pour que  toutes les réalisations (investissements) dont ils rêvent  soient réalisés. « Que les  populations nous  aident et nous  accompagnent dans  la mobilisation des ressources propres en payant et en mobilisant les TDL et autres  taxes sur les produits agricoles comme le crin-crin,  le choux l’huile  rouge … qu’achètent les clients pour sortir du territoire », a demandé le Maire qui ajoute que la fuite des taxes crée beaucoup de  manque à gagner à l’assiette propre de la Commune.  Cet exercice a été salué par la population. Pour les participants, il a donné l’occasion de savoir la gestion faite par les élus mais de savoir qu’ils ont aussi un rôle capital  à jouer pour la mobilisation des ressources pour  le développement  de la commune.  Ils ont souhaité   voir  rééditer cette séance  pour le bien de la commune. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici