Les citoyens peuvent désormais dénoncer les actes et faits de corruption sur toute l’étendue du territoire national grâce à l’application ANTICORR. Cet outil de participation citoyenne à la lutte contre la corruption est réalisé dans le cadre des activités du Programme PartiCiP 2 mis en œuvre par l’ONG ALCRER et Social Watch Bénin grâce à l’appui financier de l’Ambassade des Pays-Bas.

 

Pour favoriser l’atteinte des résultats en matière de lutte contre la corruption et faire ainsi reculer sensiblement le fléau désormais considéré comme systémique, banalisé et toléré au sein des populations, ALCRER et Social Watch Bénin ont mis en place un nouvel outil numérique de dénonciation en collaboration avec l’organisation RABTECH.

« Cet outil permet aux citoyens de dénoncer en temps réel tout fait ou acte de corruption qui se produit n’importe où dans le pays. Nous encourageons à travers cette application la participation citoyenne active à la lutte contre la corruption parce que ce sont les populations qui sont les premières victimes de la corruption. Ce sont elles qui, dans leur vie quotidienne, paient le plus lourd tribut à l’enrichissement illicite de leurs élites dirigeantes », explique Martin ASSOGBA.

Ainsi, à travers un Site Internet (www.anticorr.org) et une application android à télécharger via playstore sur les téléphones portables avec un accès gratuit et des modalités d’utilisation simples, « Le Programme PartiCiP 2 nous permet désormais de mettre les citoyens au cœur de la lutte contre la corruption au Bénin », confie Clarisse SONON.

Il va s’en dire qu’à travers ces initiatives mises en œuvre dans le cadre de PartiCiP 2, l’ONG ALCRER et Social Watch Bénin apportent une contribution significative à la lutte contre la corruption et au développement du Bénin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici