Social Watch Bénin et Rifonga organisent du 14 au 16 Août 2019 au Queen’s Hôtel de Porto Novo, avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme REPaSOC, un atelier d’appropriation de la loi organique relative aux lois des finances (LOLF), du décret portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques et les étapes du processus budgétaire au profit de 25 représentants d’Organisation de la Société Civile. C’est la Présidente de Social Watch Bénin, Blanche SONON qui a procédé au lancement des travaux de cet atelier. C’était en présence de la Présidente du Rifonga, Madame IDOHOU Léontine.

Le consortium SOCIAL WATCH BENIN/RIFONGA-Bénin a été identifié par le Programme         « Renforcement et Participation de la Société Civile » (RePaSOC) comme coalition d’OSC à forte valeur ajoutée dans le domaine du suivi budgétaire et capable de porter un projet qui contribuera à l’amélioration de la prise en compte des aspirations de la société civile dans le processus budgétaire.
C’est ainsi que grâce au financement de l’Union Européenne et à travers le programme RePaSOC, le consortium Social Watch Bénin/RIFONGA met en œuvre le « Projet d’appui à la participation de la société civile au processus budgétaire au niveau national et sectoriel ». Il est prévu dans ce projet, l’organisation de trois (3) séances d’appropriation (sud, centre, nord) du processus budgétaire de la LOLF, du décret portant Code de transparence dans la gestion des finances publiques et les étapes du processus budgétaire au profit de 75 représentants d’OSC (dont au moins 30% de femmes).
L’objectif poursuivi est de renforcer les capacités de ces OSC sur le contenu de la LOLF, du décret portant code de transparence dans la gestion des finances et sur les différentes étapes du processus budgétaire.
En vue d’atteindre cet objectif, le consortium Social Watch Bénin/Rifonga a mandaté deux consultants, l’un pour la réalisation d’un document synthèse de la LOLF et l’autre pour la production d’une plaquette sur le décret portant code de transparence dans la gestion des finances publiques.
Ces documents édités et imprimé en 1500 exemplaires chacun, vont servir de support au cours des séances d’appropriation de la LOLF et du décret portant code de transparence dans la gestion des finances et constitueront les documents de base pour le suivi du processus budgétaire.
L’atelier de Porto Novo marque le démarrage des séances d’appropriation. Ainsi durant trois jours, 25 organisations de la société civile seront formées à travers des modules théoriques mais aussi des exercices pratiques qui vont leur permettre de cerner les contours du budget et de son analyse.
Sept communications vont meubler l’atelier. Ces communications vont tourner autour de trois thématiques à savoir : « Transparence dans la gestion des finances » ; « Participation citoyenne et processus budgétaire » et « Utilité des notes budgétaires »
Les communications permettront de comprendre le processus budgétaire et la transparence budgétaire, les différentes étapes clés du processus budgétaire et les étapes de participation citoyenne.
La Présidente de Social Watch Bénin a invité les participants à l’atelier à accorder une attention particulière à la méthodologie de production des notes d’analyse du budget. En effet la maitrise de la production de ces notes budgétaires permettra aux OSC de mieux réussir les plaidoyers en vue de l’augmentation des allocutions du gouvernement au profit des secteurs sociaux, et surtout au profit de l’amélioration des conditions des femmes.
Signalons que l’atelier doit aboutir sur l’élaboration du plan d’action des OSC pour le suivi du budget de l’Etat et des sectoriels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici