Processus de cycle budgétaire et de redevabilité sociale : Social Watch et Unicef font valider un mécanisme de participation

0
118

Un atelier de validation du document du mécanisme de participation des CPC et autres OSC locales aux processus du cycle budgétaire et de redevabilité sociale se tient du 15 au 16 juillet à l’Hôtel « La Princesse » de Bohicon. Cette activité s’inscrit dans  le cadre de la mise en œuvre du  partenariat entre Social Watch Bénin et l’UNICEF dans les domaines des budgets sensibles aux enfants, de la redevabilité et de la participation des communautés au processus de développement  contribuant à l’atteinte du produit « D’ici à fin 2023, les acteurs nationaux et locaux sont mieux outillés pour une mobilisation accrue, une programmation équitable et une gestion efficiente des ressources publiques sensibles aux enfants avec la participation de la société civile, des femmes, des adolescent(e)s et des jeunes ».

Le but de cette activité est de contribuer à la mise en place au niveau local d’un mécanisme fonctionnel d’implication des CPC et OSC locales au processus budgétaire et de redevabilité sociale sur la base de la capitalisation des bonnes pratiques des CPC en la matière.

Le mécanisme de participation et son plan d’action triennal, objet de l’atelier de validation commandité par UNICEF et Social Watch Bénin, se veut un outil de collaboration, d’engagement et d’interpellation pour une amélioration de la transparence budgétaire et de la redevabilité sociale au niveau local.

 Le Secrétaire Exécutif de Social Watch Bénin, Dieudonné HOUINSOU a indiqué à l’ouverture de l’atelier que le consultant recruté et son équipe ont eu pour tâches de proposer en se basant sur les expériences des Cellules de Participation citoyenne, un mécanisme devant permettre une participation des OSC locales à toutes les étapes du cycle budgétaire, à impulser et renforcer la culture de la redevabilité sociale.

Toutes les parties prenantes à la gouvernance locale et au développement local des zones d’intervention de l’Unicef   ont été conviées par Social Watch Bénin à cet atelier de validation du mécanisme de participation et son plan d’action triennal. Il s’agit de la Direction Générale des Collectivités locales, de la Commission Nationale de la finance Locale (CONAFIL), des élus locaux des communes de Malanville, Karimama, Nikki, Za-kpota et Zogbodomey, la faîtière des communes du Bénin et des associations d’intercommunalité des départements de l’Alibori, du Borgou et du Zou.

Par cet atelier de validation, Social Watch Bénin et Unicef offrent l’occasion aux participants d’apporter à travers les échanges des contributions pour l’amélioration du document de mécanisme et son plan d’action 2020-2023.

Pour le secrétaire Exécutif de Social Bénin, la mise en place du mécanisme de participation et son plan d’action triennal constitue une heureuse perspective.  Celle du rayonnement de la démocratie à la base à travers un renforcement de la participation des citoyens aux processus du cycle budgétaire et de la redevabilité sociale à travers les cellules de Participation Citoyenne dont la pertinence dans le processus de gouvernance locale a fait ses preuves depuis près d’une décennie.

Se référant au  préambule de la directive N°01/2009 /CM/UEMOA portant code de Transparence dans la Gestion des Finances Publiques au sein de l’UEMOA : « L’argent public est au cœur de l’état de droit et de la démocratie », Dieudonné HOUINSOU a martelé que  l’argent public doit permettre de répondre aux besoins des populations mais aussi à un investissement productif et durable à travers une budgétisation sensible aux enfants, capital humain des communautés et du Bénin mais aussi des êtres vulnérables et fragiles pour lesquels l’Etat s’est engagé à garantir la promotion et le respect des droits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici