Dans le cadre du deuxième champ d’intervention du Programme d’Appui à la Lutte contre l’Impunité et au Renforcement De l’Etat De Droit au Bénin (PALIRED), il est prévu de « renforcer les capacités des acteurs de la justice ordinaire ».
Il s’agit entre autres de la « Formation de magistrats sur les pratiques de corruption, les crimes économiques et leur répression ».

Dans cette droite ligne, de concert avec des acteurs majeures tels que le Cabinet, le Secrétariat Général, la Direction des Services et Professions Judiciaires du Ministère de la Justice et de la Législation (DSPJ), la Direction de la Programmation et de la Perspective (DPP), et le Direction Général (DG) de l’Ecole de Formation des Professions Judiciaires (EFPJ), le PALIRED a retenu de renforcer les capacités des 70 magistrats.

Ainsi, dans son discours de lancement de la formation, le 11 Novembre 2020 à Bénin Royal Hôtel (Cotonou), le Vice-Président du réseau Social Watch Bénin, Victor GBEDO, a tenu à saluer la présence du Ministre de la Justice et de la Législation dont l’accompagnement constant a permis la concrétisation des différentes initiatives de préparation du présent atelier.
Il a par ailleurs rappelé qu’en célébrant cette année, la quatrième «Journée Africaine de Lutte Contre la Corruption» sous le thème  “Combattre la Corruption grâce à des Systèmes Judiciaires Efficaces et Efficients“, nos Etats ont reconnu que le système judiciaire est un pilier essentiel à la bonne gouvernance et un catalyseur des engagementsdans lalutte contre la corruption.

Pour finir, le VP du réseau a adressé ses remerciements à l’Union européen et à Transparency International pour leur appui technique et financier.

Au cours de la formation qui s’est déroulée du 11 au 27 Novembre 2020, les magistrats du ressorts des trois Cours d’Appel ont été renforcés par équipe suivant trois sessions à savoir:

  1. la session de Cotonou qui s’est déroulée du 11 au 13 Novembre 2020;
  2. la session d’Abomey qui s’est déroulée du 18 au 20 Novembre 2020; et
  3. la  session de Parakou du 25 au 27 Novembre 2020.

Objectifs de la formation

L’objectif a été de renforcer les capacités de 70 magistrats des ressorts des trois Cours d’Appel de sur le blanchiment de capitaux et les infractions sous-jacentes ainsi que les techniques d’enquêtes et les poursuites pénales. 

De façon spécifique, il s’est agit  

  • d’outiller les participants sur les enquêtes parallèles de blanchiment de capitaux et infractions sous-jacentes,
  • de doter les participants de capacités en vue des poursuites et condamnations de blanchiment de capitaux et infractions sous-jacentes ainsi que des mesures de confiscation des actifs criminels. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici