1. CONTEXTE ET BUT DE LA CONSULTATION

Social Watch Bénin dans le cadre du partenariat avec la Section Politiques Sociales du Bureau de l’UNICEF au Bénin relatif aux domaines des budgets sensibles aux enfants, de la redevabilité et de la participation des communautés au processus de développement cherche à recruter un(e) consultant(e) pour l’évaluation du mécanisme de reddition de comptes dans les communes.

Le présent appel vise à recruter un(e) consultant(e) pour évaluer le mécanisme de reddition de comptes notamment la pratique des audiences publiques de reddition de comptes consacrée par la Charte nationale de reddition de comptes au niveau des collectivités locales.

Depuis 2016, le Bénin dispose d’une Charte nationale de reddition de comptes au niveau des collectivités locales. Aux termes de la charte : « la reddition de comptes contribue à une meilleure performance dans les prestations des services publics communaux ainsi qu’à soigner l’image de la commune. Par ailleurs, elle représente un enjeu majeur pour l’amélioration de l’attractivité territoriale en impactant positivement le climat local des affaires.  Au regard de son importance dans la gouvernance, la reddition de comptes permet donc de dissuader un certain nombre de pratiques peu orthodoxes et aide les autorités communales à respecter leurs engagements vis-à-vis de leurs populations ».

La reddition de comptes est donc un exercice rendu obligatoire aux collectivités locales depuis plusieurs années notamment à travers la signature du livre blanc par tous les 77 maires du Bénin en juin 2016 et l’adoption en Conseil des ministres du 13 octobre 2017 du décret d’approbation de la charte lui donnant ainsi un caractère contraignant.

Après plusieurs exercices par les collectivités locales, il s’avère nécessaire d’apprécier le mécanisme mise œuvre par les communes pour assurer une effective reddition de comptes et l’impact de ces redditions sur la performance des services publics locaux voire des collectivités locales.

  1. RESPONSABILITES ET PRINCIPALES TACHES DU CONSULTANT

Se référant aux dispositions de la charte nationale sur la reddition de comptes, le/ la consultant(e) aura pour tâches de/d’ :

  • faire une brève présentation des mécanismes de reddition de comptes tel que prévu par les textes de la décentralisation ;
  • apprécier la qualité de l’offre et de la demande en matière de reddition de comptes dans les collectivités locales notamment celles de la zone d’intervention de l’UNICEF (Borgou, Alibori, Zou) ;
  • apprécier spécifiquement l’organisation des audiences publiques de reddition de comptes en se référant aux étapes définies par la charte (préparation, déroulement et suivi des recommandations) et l’implication des différente parties prenantes ;
  • d’analyser, dans la mesure du possible, quelques audiences publiques de reddition de compte focalisées sur des thématiques axées sur la protection des enfants ;
  • apprécier l’impact des audiences publiques de reddition de comptes sur la qualité des services publics notamment dans les secteurs sociaux de l’éducation, de la santé, de l’eau, hygiène et assainissement et de la protection sociale avec un intérêt pour la protection des enfants ;
  • apprécier les résultats obtenus en termes d’amélioration de la gouvernance ou de renforcement de la participation citoyenne au niveau local par les différents projets ou partenaires faisant la promotion de la reddition de comptes au niveau local (OMIDELTA, PDDC, PartiCiP, REDEVABILITE, Plan International Bénin, EDUCO) ;
  • dégager les forces de la pratique actuelle des audiences de reddition de comptes dans les communes et proposer des points d’amélioration de cette pratique à partir des insuffisances relevées en vue de mieux les adapter entre autres aux parties prenantes marginalisées.

 

  • DEMARCHE METHODOLOGIQUE

La démarche méthodologique devra prendre en compte les étapes suivantes :

  • élaboration d’une note méthodologique et d’un chronogramme d’exécution ;
  • élaboration de la revue documentaire ;
  • élaboration des outils de collecte de données (guide d’entretien, focus groupe, questionnaire,) auprès des parties prenantes à la gouvernance locale ;
  • participation à des audiences publiques de redditions de comptes dans au moins trois communes d’intervention de l’UNICEF ;
  • rédaction et présentation du rapport d’évaluation du mécanisme de reddition de comptes.
  1. QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES

Le / la consultant(e) doit répondre au profil ci-après :

  • Master 2 (niveau Bac+5 minimum) en gouvernance locale, planification du développement, gestion des collectivités locales, ou tout autre diplôme équivalent ;
  • disposer d’une expérience de travail pertinente d’au moins 5 ans au niveau local ;
  • avoir une solide expérience de collaboration avec les collectivités locales ;
  • connaissances générales solides sur la redevabilité sociale et les secteurs clés pour les enfants ;
  • bonne connaissance des textes régissant la décentralisation, le fonctionnement des collectivités territoriales, les finances publiques locales et la reddition de comptes au niveau local ;
  • excellente capacité rédactionnelle notamment d’analyse et de synthèse.

L’adhésion aux valeurs de l’UNICEF (diversité, inclusion, engagement, intégrité, travail en équipe, bienveillance, respect, confiance et responsabilité) est essentielle.

  1. CONNAISSANCE LINGUISTIQUE

La connaissance avérée du français écrit et parlé est exigée.

  1. DOSSIERS DE CANDIDATURE ET CRITERES D’EVALUATION

Les candidats intéressés feront une proposition incluant une offre technique et une offre financière.

  1. la compréhension de la mission,
  2. le CV précisant les qualifications, compétences et expériences du consultant ou de l’équipe ,
  3. une description de la méthodologie ,
  4. un budget estimatif détaillé,
  5. une lettre de motivation.

Cette proposition servira de base pour la sélection du prestataire de services. Les critères de notation des offres techniques sont résumés dans le tableau suivant :

Ordre Critères d’évaluation de l’offre Note maximale
1 Lettre de motivation 10
2 Profil de consultant (s) 30
3 Offre technique 60
Total 100
  • Evaluation financière :

Seul(e)s les consultant(e)s ayant obtenu une note minimum de 70 points à l’évaluation technique seront retenu(e)s pour l’étape de l’évaluation financière.

  • Evaluation finale

La note de l’évaluation finale sera la combinaison des évaluations technique et financière avec une pondération de 70% pour la note technique et 30% pour la note financière.

Le/la candidat(e) ayant obtenu la meilleure note finale sera retenu(e).

L’offre financière sera analysée et éventuellement négociée dans les limites budgétaires disponibles avec le soumissionnaire ayant eu la meilleure note finale.

  • CALENDRIER ET LIVRABLES

La période de la consultation s’étend du 1er au 31 Mars 2021. Le premier draft du rapport d’évaluation doit être rendu disponible le 22 mars 2021 et la version définitive intégrant les observations du commanditaire le 31 mars 2021.

  • SUPERVISION

Le/la consultant(e) travaille sous la supervision de l’équipe de coordination du partenariat de Social Watch Bénin et de l’équipe de la section Politiques Sociales de l’UNICEF. La supervision consistera à l’assurance qualité des différents produits attendus conformément aux termes de références de l’étude.

  1. DEPOT DE DOSSIERS DE CANDIDATURE

Les dossiers de candidature seront reçus par courriel à contact@socialwatch.bj avec copie à pagbozo@socialwatch.bj du 13 au 23 février 2021 à 12 h (heures du Bénin) avec pour objet « RECRUTEMENT D’UN(E) CONSULTANT(E)  POUR L’EVALUATION DU MECANISME DU REDDITION DE COMPTES AU NIVEAU LOCAL ».

 

Télécharger l’avis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici