Le consortium Maison de la Société Civile-Social Watch Bénin-Alcrer-Changement Social a organisé le mercredi 20 octobre 2021 dernier au Bénin Royal Hôtel, un atelier de Dialogue national sur l’Evaluation Citoyenne des Prestations de Services (ECPS). Au terme dudit atelier, il a été procédé au lancement de la plateforme citoyenne de dialogue entre les porteurs de responsabilités et les bénéficiaires des services publics. Il s’agit de la plateforme numérique « evaluation-citoyenne.bj » mise en place par le consortium grâce au Projet d’Appui à la Gestion des Investissements Publics et à la Gouvernance (PAGIPG) financé par la Banque mondiale.

Cette plateforme permet aux acteurs au niveau central d’avoir en temps réel le niveau de satisfaction générale des bénéficiaires à l’égard des services offerts et de pouvoir réagir. Elle permet également aux bénéficiaires desdits services de faire remonter en temps réel leurs points de vue et préoccupations sur les prestations offertes. In fine, la plateforme va permettre de stimuler la participation des bénéficiaires à l’amélioration de la qualité de la prestation de services.

Après avoir présenté les différents menus de la plateforme et mis l’accent sur les possibilités offertes aux citoyens pour déposer leurs avis en toute sécurité, le consultant commis à la tâche pour la réalisation de la plateforme numérique a insisté sur la nécessité de penser à la pérennisation du   système, après la fin du projet. Selon lui, il faut que le mécanisme d’échanges entre le consortium et l’administration publique soit bien huilé et fournisse dans un délai court, les feedbacks (éléments de réponse et actions correctives sur le terrain). Pour finir, il évoque le défi de communication intense via tous les canaux (conventionnels et digitaux) pour faire connaître la plateforme au niveau des populations.

Présidente de SWB, Blanche SONON et l’expert en suivi évaluation de PAGIPG, Kamalou MOUSSA

Prenant la parole au nom du consortium, la Présidente de Social Watch Bénin, Mme Blanche SONON a mis l’accent sur l’opportunité qui est offerte aux populations d’émettre en toute quiétude leur avis à travers la plateforme « evaluation-citoyenne.bj ». « Ces populations disposent désormais de cet outil pour faire remonter à qui de droit l’information. Et en cas de besoin, le consortium peut faire un plaidoyer à l’endroit de qui de droit. Aussi, ces populations peuvent formuler des recommandations aux fins de l’amélioration des services sociaux dans les secteurs de l’Eau, de l’Energie et de la Justice administrative et d’autres » a-t-elle déclaré.

Quant à Mr Kamalou MOUSSA, Expert suivi-évaluation du Projet d’Appui à la Gestion des Investissements Publics et à la Gouvernance (PAGIPG), la plateforme évaluation-citoyenne.bj est le fruit d’un processus de trois ans qui prend fin en décembre 2021. Signalant que le consortium a été chargé d’effectuer l’évaluation citoyenne des projets phares du PAGIPG dans les secteurs de l’Eau, de l’Energie et de la Justice administrative, Kamalou MOUSSA fait observer : « le PAGIPG dans sa conception a une composante dédiée à l’Appui à l’amélioration de la gouvernance. Et c’est dans ce cadre que pour faire un focus sur la qualité des services délivrés au niveau de l’administration, cette intervention a été initiée ciblant les trois secteurs ». Il a précisé que l’évaluation s’est basée essentiellement, pour ce qui est de l’énergie, sur le renforcement et l’extension du réseau au niveau de la Sbee, l’électrification de 67 localités réalisée par l’Agence Béninoise de l’Electrification Rurale et de la Maîtrise d’Energie Rurale (Aberme) et le projet de renforcement de la ligne HTA Kandi-Banikoara retenus pour servir de pilote. Dans le secteur de l’eau, c’est le projet d’amélioration des systèmes d’approvisionnement en eau potable de 24 villages exécuté par Agence Nationale d’Approvisionnement en Eau Potable en Milieu Rural (Anaepmr) auquel on ajoute les projets de la Société Nationale des Eaux du Bénin (Soneb) à Parakou et Djougou qui ont fait l’objet de l’évaluation citoyenne. Au niveau du secteur de la justice administrative, c’est le projet d’opérationnalisation des chambres administratives et le projet modernisation des services judiciaires qui ont été concernés. « Nous avons eu à organiser ensemble deux phases, et à la suite de ces rounds, les résultats ont amené notre partenaire à nous renouveler sa confiance en nous confiant toujours l’élaboration et l’opérationnalisation d’une plateforme citoyenne numérique : la plateforme evaluation-citoyenne.bj »

Notons que plusieurs cadres de l’administration publique ont pris part à ce dialogue notamment les cadres de l’Aberme, du secteur de la justice, de l’ANAEPMR et bien d’autres. On y a compté également le directeur général de la Société Béninoise de l’Energie Electrique, Jacques PARADIS, des cadres du Mca-Bénin II, de l’Union européenne, du Partenariat National de l’Eau du Bénin (Pne-Bénin). 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici