L’édition 2021 de la journée porte sur la valeur des toilettes et attire l’attention sur le fait que les toilettes – et les systèmes d’assainissement auxiliaires – souffrent d’un sous-financement, d’une piètre gestion et d’un désintérêt dans de nombreuses régions du monde. Les conséquences néfastes, pour la santé, l’économie et l’environnement, notamment au sein des populations les plus pauvres et les plus marginalisées, sont très sérieuses.
Selon les Nations Unies, en 2021, 3.6 milliards de personnes dans le monde vivent encore sans un accès sûr à des toilettes et à un système d’assainissement, service de base pourtant essentiel à la vie, au développement et à la dignité, soit près d’une personne sur deux. Ces personnes se retrouvent confrontées aux risques de propagation de maladies : des toilettes adéquates et hygiéniques pourraient chaque année sauver de très nombreuses vies. En effet, l’accès à des toilettes sûres favorise la réalisation d’autres droits humains tels que le droit à un environnement sain, le droit à l’égalité des genres, le droit à l’éducation, le droit à la dignité, le droit à la santé et bien d’autres droits.
Selon les informations du Programme Eau, Hygiène, Assainissement de l’Unicef publiées en Avril 2020 sur le site de l’Unicef, en 2017 au Bénin, « plus d’un ménage sur deux (54 pour cent) n’utilisent pas de toilettes et défèquent encore à l’air libre (brousse/ champs) : 77 pour cent en milieu rural contre 36 pour cent en milieu urbain. Sept enfants sur dix ont leurs matières fécales qui ne sont pas évacuées de façon hygiénique ; Seuls 13 pour cent des ménages utilisent des toilettes améliorées (22 pour cent en milieu urbain contre 6 pour cent en milieu rural). Dans plus de la moitié des cas, il n’y a pas d’endroit particulier pour les toilettes et seuls 9 pour cent des ménages disposent de toilettes dans le logement (16 % en milieu urbain contre 3 pour cent en milieu rural). »
Au regard de ce tableau sombre et conformément à sa vocation, Social Watch Bénin saisit l’occasion de la Journée Mondiale des Toilettes de cette année pour renouveler son point de plaidoyer relatif au sous-secteur de l’hygiène et l’assainissement de base présenté aux honorables députés de l’assemblée nationale le 08 novembre dernier dans le cadre de l’étude du projet de budget général de l’État gestion 2022. Social Watch Bénin invite donc le gouvernement béninois à développer une politique pouvant favoriser l’accessibilité de la population aux toilettes décentes partout dans notre pays et unit sa voix à celles des toutes les organisations du monde qui luttent pour une amélioration du cadre de vie des populations en général, mais en particulier pour les populations les plus pauvres et les plus marginalisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici