Dans le cadre de la mise en œuvre du « Projet d’appui à la participation de la société civile au processus budgétaire au niveau national et sectoriel » financé par l’Union Européenne avec l’appui technique de RePaSOC , le consortium Social Watch Bénin/Rifonga Bénin a organisé le mercredi 27 mai 2020, au ministère de la santé, une séance de renforcement de capacité des cadres de la chaîne des dépenses, de la planification et de la cellule genre du ministère de la santé et des OSC sur la budgétisation sensible genre.

« Budget de l’Etat : Définition, processus et classification » ; « Budget sensible genre : Approches de définition et principes, avantages, obstacles/contraintes, processus et outils » et ; « Analyse genre du Budget : Cas du budget brief du Ministère de la santé ». C’est autour de ces thèmes que le consultant recruté par le consortium Social Watch Bénin/Rifonga a échangé avec les cadres du ministère de la santé et les OSC au cours de la formation. Grâce à ses communications, les participants ont pu s’approprier des différents contours de la budgétisation sensible genre. Le consultant a mis l’accent sur la nécessité pour les cadres du ministère de la santé d’identifier lors du processus d’élaboration de leur budget, les mesures genres comme une priorité. Aussi, est-il recommandé aux cadres du ministère de la santé de faire ressortir ces mesures dans leur Plan de Travail Annuel.

Connu sous le vocable de « Gender Mainstreaming » depuis 1995 à l’occasion de la 4ième Conférence mondiale des femmes à Pékin, le budget sensible genre veut signifier l’intégration de la dimension genre dans les politiques publiques notamment celles budgétaires, c’est à dire la prise en compte spécifique des besoins des femmes, mais de veiller sur la répercussion que pourrait entraîner l’ensemble des décisions budgétaires sur la situation des hommes et des femmes.

Le Secrétaire Exécutif de Social Watch Bénin, Dieudonné HOUINSOU a signalé que le   gouvernement a élaboré un guide sur le budget sensible genre afin de renforcer les capacités des cadres intervenant dans la chaîne des dépenses sur la prise en compte du genre dans les budgets. Etant donné que les cadres des ministères ne se sont pas encore bien appropriés dudit document, le consortium Social Watch Bénin/Rifonga a choisi grâce à l’appui de l’Union Européenne d’accompagner le gouvernement afin que la prise en compte de cette thématique devienne un réflexe chez les cadres des ministères en charge des secteurs sociaux. C’est ainsi qu’après le ministère de l’Eau et des Mines, le ministère de l’Energie et celui des Enseignements Maternel Primaires, les cadres du ministère de la santé ont été renforcés sur le budget sensible genre. Quelques OSC intervenant dans le suivi budgétaire ont été associées à ladite formation.

Le Chef Cellule Suivi Evaluation du Ministère de la santé, a remercié le consortium Social Watch Bénin/Rifonga pour avoir pris l’initiative d’accompagner le ministère de la santé. A l’en croire, la prise en compte du genre est exigée par les partenaires. Il a reconnu que dans les budgets sectoriels, cette préoccupation est peu prise en compte.

Signalons pour finir que les cadres de la chaines des dépenses publiques et de la planification du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance vont bénéficier de cette formation bénéficieront également de cette formation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici