L’International Budget Partnership (IBP) a rendu public dans ce mois de mai 2021, un rapport dont le titre est : « Gestion des Fonds  COVID, l’écart de la responsabilité ». Ce rapport a permis d’évaluer 120 pays du monde suivant les modalités de transparence, de contrôle et de participation dans les premières réponses de politique budgétaire au COVID.   On retient de ce rapport que, de nombreux gouvernements du monde entier   n’ont pas répondu aux appels des Institutions Internationales les exhortant à mettre en place des dispositifs de transparence et de responsabilité nécessaires pour garantir que les importantes ressources mobilisées dans le cadre de la lutte contre le COVID ne soient pas gaspillées. Ainsi, l’efficacité et l’impact de leur réponse à la crise sanitaire ont été mis à mal. Dans ce rapport, le Bénin a été évalué à travers son « Plan de préparation et de réponse à la crise liée à l’infection coronavirus COVID-19» (introduit en février 2020).

Le tableau présentant les niveaux de responsabilité dans les premières réponses de politique budgétaire au COVID, indique qu’au Bénin, dans le domaine de la transparence, l’information fournie au grand public est limitée, alors que le niveau de contrôle, celui de la participation et celui de la responsabilité sont minimaux.(consultez les niveaux de responsabilité dans les premières réponses de politique budgétaire au COVID dans les 120 pays examinés en cliquant sur ce lien:

Data-Summary_French.pdf (internationalbudget.org)

Mais, il faut noter que le  niveau global de responsabilité retenu pour le Bénin est “minimal”. Il se trouve ainsi au même niveau de responsabilité que les pays comme l’Albanie, le Burkina Faso et le Burundi. (voir l’image en haut de page)

Plus des deux tiers des gouvernements que l’IBP et ses partenaires ont examinés, dans de nombreuses régions du monde et à différents niveaux de revenu, n’ont fourni que des niveaux limités ou minimaux de responsabilité dans le cadre du lancement et de la mise en œuvre de leurs premières réponses en matière de politique budgétaire. Signalons que, c’est vers la fin de 2020 que l’International Budget Partnership (IBP) a examiné de près la façon dont 120 gouvernements ont géré leurs premières réponses de politique budgétaire au COVID-19. L’objectif n’était pas uniquement d’évaluer l’efficacité des gouvernements, mais également de tirer des leçons sur la façon dont ils pourraient mieux réagir, à la fois à la crise actuelle du COVID-19 et aux crises futures. L’étude s’est concentrée sur les trois piliers essentiels de la responsabilité (selon l’Enquête sur le Budget Ouvert), à savoir un accès aux informations pertinentes par le grand public, des dispositifs de contrôle adéquats et des opportunités pour les citoyens de s’engager sur le sujet. Chaque pilier est essentiel pour garantir que les ressources sont utilisées efficacement, que les besoins et priorités de base des populations sont convenablement satisfaits et que les gouvernements puissent être tenus responsables de leurs choix.

En collaboration avec des chercheurs locaux dans 120 pays, l’équipe de l’IBP a documenté le lancement de près de 400 politiques budgétaires d’urgence – ensembles d’initiatives politiques visant à faire face à l’impact de l’urgence du COVID-19 – au cours de la période allant de mars à septembre 2020. Dans chaque pays, l’équipe a sélectionné la plus grande ou la plus importante de ces politiques et en a évalué les modalités de transparence, de contrôle et de participation. Un questionnaire a été élaboré en collaboration avec les organisations internationales compétentes – notamment le FMI, l’Initiative mondiale pour la transparence fiscale (GIFT), l’Open Contracting Partnership ainsi que l’Initiative de développement de l’INTOSAI, entre autres – et testé par les groupes de la société civile et les gouvernements au niveau des pays.

Pour télécharger le rapport complet, aller à : https://internationalbudget.org/covid/wp-content/uploads/2021/05/Report_French-1.pdf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici