PartiCiP au DEL : Une tournée de plaidoyer pour la formalisation du dialogue entre les autorités et la société civile

0
182
Séance de plaidoyer avec le maire et le SE de Athiémé le 24 mai 2022

Depuis le 15 octobre 2021, le consortium ALCRER-SOCIAL WATCH BENIN et VNG International mettent en œuvre la phase 3 du Programme de participation citoyenne aux politiques publiques au Bénin pour le développement économique local (PartiCiP au DEL). PartiCiP au DEL, s’appuie sur les acquis de la gouvernance participative insufflée par les OSC ces dernières années et vise à mobiliser les acteurs autour de la valorisation des potentialités économiques locales. Soutenu par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas, la Coopération Suisse et la GIZ, ce programme (2021-2024) intervient dans un contexte de réforme de la décentralisation et d’avènement de nouvelles autorités au niveau communal.

Les responsables du Programme ont alors initié une tournée dans les communes pour prendre langue avec les nouvelles autorités, notamment les secrétaires exécutifs et présenter le mécanisme des cellules de participation citoyenne (CPC) qui sont devenues, au fil des dix dernières années, d’importants partenaires pour les communes en matière de mobilisation sociale autour des enjeux de développement local.

Les 24 et 25 mai, la délégation conduite par la présidente de SOCIAL WATCH BENIN, Mme Blanche SONON, vice-présidente du comité de pilotage de PartiCiP au DEL, s’est rendue à Athiémé et à Lokossa pour discuter avec les maires et secrétaires exécutifs (SE). Au-delà de la présentation du programme et des CPC, la délégation a plaidé pour un renforcement du dialogue entre les mairies et la société civile locale à travers la prise d’un acte officiel définissant un cadre structuré de travail entre les deux parties. « La plupart des CPC entretiennent de bons rapports avec les mairies aux fins de l’amélioration de la gouvernance locale. Notre souhait est que la dynamique se poursuive dans le cadre, par exemple, d’un contrat social qui définit clairement les obligations de chaque partie et les champs de coopération entre les autorités et les citoyens organisés que sont les CPC », a déclaré Mme. SONON.

Les mairies favorables

A Athiémé et à Lokossa, la proposition de PartiCiP au DEL a été accueillie favorablement. « Nous saluons l’engagement de la CPC à nos côtés. Ils répondent toujours présents à nos activités et grâce à eux, nous avons régulièrement un retour des populations sur ce que nous faisons », s’est réjoui Saturnin Kocou Dansou, maire d’Athiémé qui a tenu à préciser que lui et son conseil ont très tôt compris l’importance de formaliser les relations avec la CPC d’Athiémé. En témoignent quelques actes pris pour consacrer l’entrée de la cellule dans plusieurs groupes de travail au niveau de la mairie tel que le comité du Budget participatif. « Nous sommes ouverts à votre proposition d’un contrat social avec la société civile », a conclu le maire. Partageant le même point de vue du maire, Elie TCHATCHABLOUKOU, SE d’Athiémé a souhaité que PartiCiP au DEL soumette à discussions un projet de contrat social avec sa commune.

Même son de cloche à Lokossa. Dominique OGOUDELE, SE de la commune, s’est dit intéressé de travailler avec la CPC qui, selon lui, constitue un « partenaire privilégié » dans l’exercice de la démocratie à la base et la promotion du développement local. Il a promis d’accorder une attention particulière à une proposition de formalisation des relations avec la CPC qui figure, en bonne place, sur l’agenda de sa tournée de prise de contact avec les forces vives de la Cité de l’espérance.

Soutenir la société civile dans les communes

Remise du document de plaidoyer au SE de Lokossa par le coordonnateur national de PartiCiP au DEL avec le coordonnateur CPC et un cadre de la mairie

Au cours des discussions, Koami GOUTON, coordonnateur national de PartiCiP au DEL a plaidé pour que les mairies soutiennent les OSC : « la société civile travaille à mains nues. En renforçant leurs capacités à tous points de vue, les mairies renforcent ainsi la gouvernance locale », a-t-il déclaré. Dans chaque commune, après la rencontre avec les autorités, la délégation de PartiCip au DEL s’est entretenue avec les membres des CPC dans l’apres-midi sur leur cahier des charges dans le cadre du nouveau programme et des échanges sur les difficultés qu’ils rencontrent dans leurs missions.

La même activité de plaidoyer est engagée au niveau national pour discuter, avec une dizaine de ministères et institutions publiques, des espaces formels de collaboration pour le suivi des politiques publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici