Social Watch Bénin a organisé le mercredi 08 juin 2022 avec l’appui de ses partenaires à savoir la GIZ et la Coopération Suisse une conférence de présentation des résultats de l’Enquête sur le Budget Ouvert (EBO) 2021 publiés le 31 mai 2022 par l’International Budget Partnership (IBP). Cette conférence qui a eu lieu au Bénin Royal Hôtel a permis de partager avec les media, les acteurs de la société civile et les partenaires, les performances réalisées par le Bénin en 2021 dans le domaine de la transparence budgétaire.

Enquête réalisée par IBP tous les deux ans, l’Enquête sur le Budget Ouvert (EBO) permet d’apprécier aussi bien la transparence budgétaire au niveau d’un pays, la participation du public que le contrôle budgétaire. Celle de 2021 s’est déroulée au niveau de 120 pays dans le monde.

Selon les résultats de l’EBO 2021 (la huitième édition), le Bénin a obtenu un score de 65/100 dans le domaine de la transparence budgétaire. Ce score le place en tête des pays de l’Afrique francophone et en deuxième position en Afrique, derrière l’Afrique du Sud. Ces résultats montrent que le Bénin a fait des progrès significatifs dans le domaine de la transparence budgétaire au point de dépasser le score de 61/100 qui indique qu’un pays publie suffisamment les documents budgétaires pour favoriser le débat public. Le Bénin est passé de 39 sur 100 en 2017 à 49 sur 100 en 2019 pour atteindre 65 sur 100 en 2021. Le progrès du Bénin est dû fait que sur la base des recommandations de l’EBO 2019, le pays a entrepris d’importantes réformes dans le cadre de son processus budgétaire. Parmi ces réformes, on note la mise à disposition du public du calendrier budgétaire et l’implication des OSC à certaines étapes du processus budgétaire.

Si le Bénin s’est brillamment illustré au niveau de la disponibilité en ligne, la disponibilité à temps et l’exhaustivité des huit documents budgétaires requis par la méthodologie d’évaluation mise en place par IBP, il a manqué d’en faire autant dans les domaines de la participation du public au processus budgétaire et dans le domaine du contrôle budgétaire où il n’a pu totaliser respectivement que les scores de 28/100 et 59/100.

Au regard des différents scores enregistrés par le Bénin, Social Watch Bénin a globalement salué les progrès réalisés par les acteurs étatiques et souhaité que les différentes recommandations formulées à l’endroit de toutes les institutions intervenant dans le processus budgétaire soient effectivement mises en œuvre pour une amélioration du score de l’EBO en 2023.

Défis à relever pour une plus grande participation du public……..

Des recommandations ont été formulées à l’endroit du Ministère de l’Economie et des Finances, de l’Assemblée Nationale et de la Cour des Comptes.

 

Au nombre des recommandations formulées à l’endroit du ministère de l’Economie et des Finances pour accroître la participation du public au processus budgétaire, il est indiqué la priorité aux actions suivantes :

  • Développer des mécanismes pilotes pour le suivi de l’exécution du budget ;
  • Développer des mécanismes au cours de la formulation du budget afin d’impliquer toute organisation de la société civile ou tout membre du public qui souhaite participer en organisant plus efficacement et en décentralisant les consultations citoyennes prévues dans le processus d’élaboration du budget ;
  • Faire participer activement les communautés vulnérables sous représentées ;
  • Après l’adoption des rapports trimestriels d’exécution, organiser des discussions et des réunions avec les OSC, les syndicats et le secteur privé sur les taux d’exécution des dépenses et des recettes.

A l’endroit de l’Assemblée Nationale, l’IBP recommande d’étendre la bonne pratique des audiences publiques sur le vote du budget annuel, au processus d’adoption de la loi de règlement et d’écouter la Société Civile en séance publique lors de l’examen en commission des rapports d’audit, des rapports d’exécution et de la loi de règlement.

A l’endroit de la Cour des comptes du Bénin, l’IBP recommande de définir un cadre et des mécanismes formels pour les relations avec les publics, y compris la société civile afin de garantir la participation constructive des citoyens tout au long du cycle d’audit.

Signalons pour finir que les partenaires présents à la conférence ont promis accompagner le gouvernement et les acteurs de la société civile pour la mise en en œuvre des recommandations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici