Atelier de formation des membres de la CBDH sur le thème : Évaluation des droits de l’Homme en période électorale

0
1086

Les membres de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme (CBDH) ont participé du 21 au 22 Septembre 2020 à l’hôtel Golden Tulip-Le Diplomate, à un atelier de formation et d’échanges sur l’évaluation des droits de l’Homme en période électorale. La formation a été animée par des experts et consultants électoraux de la CENA, de la Cour Constitutionnelle et du monde universitaire.
Cet atelier est organisé par Social Watch Bénin en collaboration avec la Fondation Konrad Adenauer.
La cérémonie d’ouverture de l’atelier a connu la présence du Président de la Cour Constitutionnelle, Joseph DJOGBENOU. Celui-ci a remercié Social Watch Bénin et la Fondation Konrad Adenauer pour avoir pris l’initiative d’organiser cette activité à quelques mois des élections présidentielles de 2021.

Selon Florian Karner, directeur et représentant résident de Konrad Adenauer Stiftung, programme régional de dialogue politique en Afrique de l’Ouest, cette formation est essentielle, car elle permettra d’anticiper sur les violations des droits humains à huit mois de l’élection présidentielle de 2021.
Blanche SONON, Présidente de Social Watch Bénin a indiqué que le présent atelier de formation au profit des membres de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme est organisé afin de prévenir les violences électorales et mettre surtout, les droits humains au cœur des processus électoraux.
La formation vise à donner aux membres de la Commission, des outils nécessaires pour surveiller et évaluer le respect des droits de la personne humaine dans les processus électoraux. A en croire la Présidente de Social Watch Bénin « le respect des droits humains est nécessaire en période électorale, car elle met en jeu la vie de nos populations ». Elle salue la Fondation pour son soutien financier et le président de la Cour constitutionnelle pour sa disponibilité et son accompagnement dans l’organisation de cette activité.

Pour le Président de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme, la conformité des élections dépend du respect des droits et libertés, du droit à la participation à l’élection, du droit de vote, de la liberté d’expression, du droit d’accès à l’information. La CBDH apprécie cette formation au profit de ses membres et témoigne sa reconnaissance à la Cour constitutionnelle pour l’intérêt qu’elle porte à cette activité qui coïncide avec la Journée internationale de la paix, célébrée tous les 21 septembre dans le monde.
Cet atelier est marqué par des communications animées par des membres de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) , le Secrétaire Général de la Cour Constitutionnelle, Gilles Badet  et  Docteur BIDOUZO Thierry, juriste. Ces communications sont suivies des échanges avec les membres de la CBDH sur l’observation du respect des droits de l’Homme au cours des élections passées et de discuter des mesures à prendre pour mieux suivre les élections présidentielles de 2021.

Signalons qu’au cours des échanges la question de parrainage pour les présidentielles de 2021 a été abordée et les membres de la CBDH ont invité la Cour Constitutionnelle à faire feu de tout bois pour que cette notion de parrainage ne soit pas une source de dérapage et de violation des droits de l’Homme.

Cet atelier a permis à la CENA de se rendre compte véritablement du rôle que peut jouer la Commission Béninoise des Droits de l’Homme dans les élections

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici